Création originale autour d’une pierre

Un lagon sous les tropiques, un récif corallien : cette belle opale bleu turquoise de 21,11carats inspire tout de suite des premiers dessins.

A l’atelier, la bague prend forme rapidement dans la cire. L’opale et le corail sont à leurs places, les diamants sont représentés par des pastilles blanches. Chaque élément est sculpté à la main et s’ajoute au précédent afin de trouver le juste équilibre. Lors de cette étape la forme en cire permet de visualiser, de ressentir le bijou dans son intégralité.

On choisit les couleurs d’or, tout est affaire d’équilibre : or jaune pour le récif et le corail qui forme le corps de la bague, or blanc pour les anémones et le corail qui courent autour de l’opale. On utilise la technique de la cire perdue pour fondre séparément chaque élément.

Ces moulages sont « ratrapés », limés, ébarbés afin qu’ils s’ajustent tous parfaitement entre eux et avec les pierres. Ils sont assemblés par soudure pour en faire la sculpture finale.
Le sertisseur ajoute les diamants qui donnent leurs éclats aux coraux et anémones d’or.
Enfin, un travail de rendu de texture est fait sur le métal, parfois poli, parfois gravé. Les parties en or blanc sont rhodiées.

La bague est finie, prête à vous faire rêver.

Pas de commentaire

Poster un commentaire